La ville de Saint-Nicolas économise 39 % de sa consommation d’énergie grâce au contrat de performance énergétique le plus important et le plus innovant de Flandre

29 décembre 2021

La ville de Saint-Nicolas souhaite apporter sa contribution dans la lutte contre le réchauffement climatique. À cet effet, elle a signé un contrat de performance énergétique (CPE) innovant avec Luminus Solutions, filiale de Luminus, pour améliorer l’efficacité énergétique de ses bâtiments communaux. La ville pourra ainsi économiser 39 % des coûts énergétiques de ses plus grands bâtiments et réduire ses émissions de CO2 de 2 600 tonnes.

Construire un avenir climatiquement neutre

La ville s’engage à réduire les émissions de CO2 sur son territoire de 40 % d’ici à 2030 par rapport à 2011. Récemment, la ville a également signé un Pacte local énergie-climat. Au moyen de ce Pacte, elle s’engage à réaliser une économie d’énergie primaire annuelle moyenne d’au moins 2,09 % dans ses propres bâtiments.

L’échevin Bart De Bruyne : « Pour que tous les habitants de Saint-Nicolas s’investissent dans cette démarche, nous devons montrer nous-mêmes le bon exemple en tant que ville. C’est pourquoi nous avons conclu un partenariat approprié avec Factor4, pour rendre les bâtiments de notre ville moins énergivores. Nous sommes donc heureux de pouvoir préparer notre ville à un avenir climatiquement neutre et nous le ferons dans les dix années à venir, en collaboration avec Luminus Solutions. »

Lors du développement du projet, qui a bénéficié du soutien de Vlaanderen Circulair, la ville s’est fait accompagner par Factor4. Ce facilitateur a élaboré et conclu un contrat de performance énergétique (CPE) innovant avec Luminus Solutions. Le projet comprend l’amélioration de la performance énergétique et la gestion des installations techniques sur 9 sites de la ville : les deux écoles primaires municipales « Gavertje Vier » et « De Droomballon », les salles de sport municipales « De Witte Molen » et « De Mispelaer », les académies municipales (SASK & SAMWD) ainsi que le théâtre municipal, le musée SteM, la maison d’aide sociale et le bâtiment de la police.

Son approche novatrice et ses économies d’énergie exceptionnellement élevées en font le CPE le plus important et le plus innovant actuellement en cours en Flandre.

Un contrat de performance énergétique innovant

Lorsqu’elle signe un CPE, Luminus Solutions s’engage à réduire la consommation d’énergie en investissant dans des équipements performants et en assurant leur maintenance optimale. Grâce à l’approche innovante de Factor4, la ville peut compter sur des économies d’énergie plus importantes que ce qui est généralement le cas avec des CPE classiques. En effet, non seulement les coûts d’investissement et les économies d’énergie garanties pendant la durée du contrat sont pris en compte, mais aussi – et ceci est nouveau – la valeur résiduelle à la fin du contrat.

Johan Coolen, Managing Partner de Factor4 : « Dans le cadre d’un projet CPE classique, certains investissements structurels ne sont parfois pas réalisés alors qu’ils seraient tout de même rentables. Cela est généralement le cas lorsque le temps de retour sur investissement est plus long que la durée du contrat, par exemple dans le cas de l’isolation ou de la rénovation structurelle d’installations climatiques. En tenant compte de la valeur résiduelle des installations à la fin du contrat, ces types d’investissements peuvent être inclus dans le contrat. Nous appelons cela un « Building Performance Contract » ou contrat de performance des bâtiments. Les économies d’énergie réalisées avec ce type de contrat sont généralement 50 % plus élevées que celles obtenues grâce à un projet CPE classique. »

L’impact des mesures mises en œuvre sur le confort des utilisateurs sera également mesuré au cours du projet. C’est la première fois que cette méthode, rentable et axée sur les résultats, est appliquée dans le cadre d’un CPE.

Ben Segers, Projet Development Manager chez Luminus Solutions : « Pour Luminus Solutions, c’était un soulagement de mettre en place un ensemble de mesures qui vont au-delà des ‘quick wins’ classiques et qui misent également sur plus d’interventions qualitatives, pour plus d’économies d’énergie et plus de confort pour les utilisateurs. Nous sommes partisans de cette approche car elle permet d’aller plus loin qu’un CPE classique et d’atteindre plus rapidement les objectifs climatiques 2030 – 2050. »

Efficacité énergétique des bâtiments municipaux

Dans les années à venir, diverses petites et grandes adaptations visant à économiser l’énergie seront apportées aux bâtiments municipaux, tant aux bâtiments proprement dits qu’aux installations techniques. Ces travaux vont de la rénovation des toits et de la menuiserie extérieure à la rénovation des systèmes de chauffage et de ventilation, en passant par l’amélioration de l’éclairage, l’optimisation des réglages et la production de leur propre énergie grâce à des panneaux photovoltaïques installés sur différents sites.

Par exemple, les toits et les châssis de fenêtres du théâtre municipal, sont en cours de rénovation. Une nouvelle chaufferie sera également aménagée et les centrales de traitement d’air dans le foyer seront remplacées. Tout cela se traduira non seulement par une économie d’énergie de plus de 39 %, mais aussi par une meilleure qualité de l’air et un plus grand confort pour les visiteurs.

Dans la salle de sports « De Witte Molen », la facture énergétique peut être réduite de pas moins de 49 % grâce à l’isolation du toit, l’installation de panneaux solaires et le renouvellement de la chaufferie, des centrales de traitement de l’air et de l’éclairage.

L’échevin Bart De Bruyne : « Des efforts sont également réalisés pour améliorer la qualité de l’air dans les écoles, par exemple à ‘De Droomballon’ où la ventilation – et donc le confort – dans les classes sera améliorée grâce à des unités individuelles installées dans chaque classe. »

Le contrat entre en vigueur le 1er janvier 2022. Des rénovations et des investissements visant à économiser l’énergie d’une valeur totale de 8,5 millions d’euros seront ainsi réalisés, ce qui permettra de réduire les coûts énergétiques de la ville Saint-Nicolas de 39 %. Après 10 ans, cela représentera une économie de plus d’un million d’euros et une réduction de plus de 2 600 tonnes d’émissions de CO2 de la ville.

« Chez Luminus, nous voulons construire un avenir énergétique neutre en CO2, conciliant préservation de la planète, bien-être et développement grâce à l’électricité et à des solutions et services innovants », explique Grégoire Dallemagne, CEO de Luminus. « Un CPE comme celui de Saint-Nicolas s’inscrit pleinement dans notre stratégie visant à aider nos clients à réduire leur empreinte carbone et à produire eux-mêmes l’électricité dont ils ont besoin de manière renouvelable. Nous sommes fiers qu’avec nos filiales, comme Luminus Solutions et ATS, nous puissions accompagner le secteur public dans sa transition énergétique. »

Plus d’informations?

Que pouvons-nous faire pour vous ?